Le Pont des Pèlerins de Saint-Chély-d’Aubrac

Patrimoine Bâti
Principale

Pour les pèlerins se rendant à Compostelle tout comme pour ceux qui se rendaient à Saint-Guilhem-le-Désert, le Pont des pèlerins, construit à la fin du XIVe ou au début du XVe siècle, était le seul point permettant de franchir à pied sec la Boralde de Saint-Chély-d’Aubrac. Sur l’avant-bec du pilier central du pont se dresse une croix historiée en basalte (datant du XVe ou XVIe siècle) : on peut y voir représentés, de façon rudimentaire, le Christ en croix avec, à ses pieds, la Vierge Marie et l’apôtre Jean. Au bas du fût de la croix figure un pèlerin. Ce dernier est vêtu d’une longue pèlerine dont le capuchon lui protège la tête. Il est également reconnaissable à son « bourdon », le traditionnel bâton de marche du pèlerin qu’il tient dans sa main droite, et au chapelet qu’il égrène de la main gauche.

Le Pont sur la Boralde, également appelé Pont des Pèlerins. On nomme « Boraldes » les rivières, généralement courtes et rapides, qui descendent du plateau de l’Aubrac pour former les affluents du Lot.

Le Pont sur la Boralde, également appelé Pont des Pèlerins.
On nomme « Boraldes » les rivières, généralement courtes et rapides, qui descendent du plateau de l’Aubrac pour former les affluents du Lot.

450px-Croix_des_pelerins_nettoyée