Les vautours fauves des gorges de la Jonte

Vautour fauve  (Gyps vulvus)

Espèce protégée. Ce planeur de 2m60 d’envergure avait disparu de la région des grands causses, victime des empoisonnements de « nuisibles », du manque de nourriture (interdiction de laisser les cadavres du bétail dans la nature) et de massacres par les amateurs de trophées…

Réintroduit par le Parc National dans les gorges de la jonte depuis 1967, maintenant près de 300 individus nichent dans l’ensemble des Causses, appréciant les courants thermiques au croisement des gorges du Tarn et les gorges de la Jonte.

C’est un des plus grands oiseaux d’Europe, pesant adulte 8 à 10 kilos , ayant une longueur d’un mètre. Un seul œuf par an.

Silhouette au vol: ailes larges, très longues, aux extrêmités arrondies par les primaires largement écartées; courte queue carrée, sombre; petite tête rentrée dans la collerette.

Plumage fauve contrastant avec les plumes noirâtres des ailes et de la queue; bandes pâles sous les ailes. Tête et cou couverts de duvet blanc. Sociable pour dormir et manger.

Ne chasse pas, nourriture exclusivement composée de cadavres . Sédentaires à partir de leur maturité tardive à 4 ans. Couleur : marron , cou blanc ; les jeunes  sont migrateurs partiels et plutôt grisâtres.Espèce grégaire.

Voix: croassements et sifflements (saison des nids seulement).

Habitat: rôde partout, mais normalement en montagne; niche en société dans les corniches des parois rocheuses.

Le Belvedère des Vautours Gorges de la Jonte :   www.vautours-lozere.com/