Charte du chemin de Saint Guilhem

 

Contexte

Dans un contexte où la pratique de la randonnée et en particulier de la randonnée itinérante est en plein essor, le chemin de Saint Guilhem propose un itinéraire de toute beauté : diversité des paysages, zones naturelles préservées, sites classés, terroir traditionnel…

L’objectif de l’association des amis du chemin de Saint Guilhem consiste à pérenniser le succès de cet itinéraire auprès des randonneurs et à développer sa fréquentation. Pour y parvenir et répondre au mieux aux demandes de cette clientèle spécifique, les hébergeurs du chemin sont vivement incités à adhérer à la « Charte de qualité Saint Guilhem ».

Principes de la charte

  • Positionner le chemin de Saint Guilhem comme un itinéraire d’intérêt régional, avec un patrimoine rural et montagnard typique. Le chemin de Saint Guilhem est en effet à la fois un itinéraire historique (chemin de transhumance et de pèlerinage) et une destination nature.
  • Garantir à la clientèle des hébergements et des services adaptés à la pratique de la randonnée itinérante.
  • Maintenir et créer de l’emploi dans la région : développer une action économique collective par la mise en place d’un réseau d’hébergements cohérent et dynamique, proposant une offre de services complète et qualitative.
  • Prendre en compte le développement durable dans nos pratiques.
  • Assurer la visibilité de la charte et de ses adhérents : sur le site de l’association, un pictogramme indiquera les hébergements ayant adhéré à la charte pour qu’ils puissent être clairement identifiés par la clientèle des randonneurs.

La charte de qualité

Préambule :

  • Le réseau regroupe tous types d’hébergements (campings, gîtes d’étape, chambres d’hôtes, hôtels, villages vacances, résidences de tourisme, etc.) situés à moins de 5 km de l’itinéraire du chemin de Saint-Guilhem et qui peuvent accueillir à la nuitée.
  • L’hébergeur doit être membre de l’association et à jour de sa cotisation annuelle. L’adhésion à la Charte de qualité est volontaire et gratuite et permet au signataire de bénéficier d’un label qui sera maintenu sous réserve de respect de la charte.
  • L’hébergeur doit tenir à jour lui-même son insertion sur le site de l’association en utilisant son code d’accès personnel.
  • Les clients auront la possibilité de mettre en ligne des appréciations, lesquelles ne seront visibles que par les administrateurs du site et les hébergeurs concernés.
  • La charte pourra être actualisée annuellement.

 

Les engagements :

L’hébergeur s’engage à :

  1. Proposer un accueil adapté aux randonneurs non motorisés. Si l’hébergement est situé à plus de 2 km du chemin, l’hébergeur doit pouvoir, sur réservation préalable et sans supplément, venir chercher le randonneur à un lieu précis en fin de journée, et le ramener sur le chemin le lendemain.

  2. S’efforcer d’accueillir tous les randonneurs, qu’ils soient en groupe ou isolés.

  3. Favoriser la connexion entre les hébergements et assurer la promotion des autres prestataires du réseau :
    • L’hébergeur propose un autre hébergement – et en priorité un établissement de notre réseau – si son établissement est complet ou indisponible.
    • L’hébergeur est en mesure d’indiquer un hébergement pour l’étape suivante aux randonneurs, et propose de façon privilégiée un établissement de notre réseau.
    • S’il dispose d’un site Internet, l’hébergeur s’engage à y mettre un lien vers le site de l’association.
    • L’hébergeur met à disposition de sa clientèle la documentation inhérente au chemin de Saint Guilhem (disponible dans les offices de tourisme).
  1. Assurer à la clientèle des lieux propres, aérés et confortables : literie en bon état, propre et saine ; température agréable dans les lieux de vie ; sanitaires en nombre suffisant (minimum : 1 douche, 1 lavabo ou vasque, 1 WC pour 10 personnes) ; environnement immédiat de l’hébergement entretenu et maintenu dans un bon état de qualité.
  2. Observer un protocole de prévention contre les punaises de lit.
  3. Proposer aux randonneurs un endroit où faire sécher leurs vêtements et chaussures.
  4. Avoir une trousse à pharmacie.
  5. Informer le randonneur sur les prestations proposées par l’établissement :
    • Une tarification claire, fixée à l’année et mise à jour sur le site de l’association > indiquer une fourchette de prix pour le tarif nuitée, ainsi que pour le tarif demi-pension (dîner, nuitée et petit-déjeuner compris) et le tarif pique-nique pour ceux qui proposent cette prestation.
    • Des dates d’ouverture et de fermeture mises à jour sur le site de l’association.
    • Des horaires d’ouverture du service accueil indiqués sur le site et affichés sur place. L’hébergeur s’engage à respecter ces horaires d’ouverture ; en cas d’absence, une solution doit être trouvée pour accueillir le randonneur.
  1. Garantir un accueil de qualité : convivialité et disponibilité.
  2. Transmettre les valeurs inhérentes au développement durable et au respect de l’environnement.
  3. Renseigner les randonneurs sur le chemin et le patrimoine local, dans ses dimensions historiques, culturelles et naturelles. Pour ce faire, l’hébergeur prend le temps de discuter avec les randonneurs ou met à leur disposition une documentation suffisamment riche et récente.
  4. Informer les randonneurs sur les conditions météorologiques, ainsi que sur les services et commerces de proximité.
  5. Faciliter la restauration : repas du soir, petit-déjeuner, pique-nique du midi. Si l’hébergeur ne fournit pas ces prestations, il doit être en mesure de proposer une solution pour que le randonneur puisse se restaurer facilement.
  6. Si la prestation restauration est assurée :
    • Veiller à la qualité des menus en valorisant les produits locaux afin de faire découvrir aux clients le patrimoine culinaire.
    • Proposer, sur demande, un petit-déjeuner énergétique, adapté à la pratique de la randonnée, et en self pour les départs matinaux.
  7. Se positionner comme un « ambassadeur » du chemin de saint Guilhem en lien permanent avec l’association des amis du chemin de saint Guilhem.

______________________________

L’hébergeur :

– déclare avoir pris connaissance de la charte du chemin de Saint Guilhem, et en accepter librement les termes,

– s’engage à apposer en évidence dans son établissement la plaque du label faisant état de son adhésion à la charte,

– s’engage à indiquer au randonneur la possibilité de laisser un commentaire par le canal du site de l’association.

Fait le 16 novembre 2018, à Camprieu