Circaète Jean-le-Blanc

Le Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus) est un grand rapace, assez facilement observable en vol ou perché sur le sommet d’un arbre, un rocher ou un pylône électrique. C’est un spécialiste du vol stationnaire (vol « en Saint Esprit »), qu’il pratique couramment, pour repérer ses proies.
Son plumage est brun uniforme par-dessus. Vu de dessous, son plumage est blanc, délicatement moucheté de brun. Sa tête, assez grosse, rappelle celle d’une chouette et ses yeux en position quasiment faciale, sont jaunes.

 

Oiseau migrateur, il revient aux beaux jours, quand les serpents recommencent à sortir se chauffer au soleil. Le Circaète Jean-le-Blanc a en effet un régime alimentaire exclusif. Il se nourrit de reptiles et plus particulièrement de serpents parmi lesquels ses proies préférées sont les grandes couleuvres. Les serpents et les lézards sont avalés entiers si bien que l’on peut voir la queue du reptile dépasser du bec alors que l’oiseau est déjà en train de digérer la tête.

Les serres, courtes, du circaète sont bien adaptées à ce type de proies, et les écailles épaisses au niveau des tarses limitent les risques de morsures graves. Toutefois, il n’est pas immunisé contre le venin des vipères.

 

Le Circaète Jean-le-Blanc niche sur des arbres. Il a besoin d’une grande quiétude pour mener à bien sa reproduction, et n’élève qu’un petit par an.

 

Circaète Jean-le-Blanc Circaetus gallicus Short-toed Snake Eagle